Fiche synthèse

Le syndrome du canal carpien

Optimisez la prise en charge de vos patients souffrant du syndrome du canal carpien en tant que kinésithérapeute en suivant les dernières recommandations EBP pour cette pathologie
Créer un compte pour télécharger la fiche

Au cours de son trajet depuis sa naissance à la sortie du plexus brachial jusqu’à ses branches terminales, le nerf médian emprunte des lieux de passage dans lesquels il risque d’être comprimé, notamment au niveau du canal carpien (Soubeyrand et al. 2020).

Le syndrome du canal carpien (SCC) classique représente le syndrome de compression nerveuse du membre supérieur le plus courant. Il est défini comme une compression du nerf médian au niveau de l’articulation du poignet associée à une diminution de la fonction du nerf à ce niveau (Day et al. 2016 ; Keith et al. 2009). Il a été démontré que les patients avec SCC présentent une qualité de vie significativement inférieure par rapport aux sujets sans SCC.

De plus, la présence de douleur est un déterminant important du fonctionnement physique chez les patients qui ont reçu un diagnostic de SCC (Damms et al. 2019). Toutefois, aujourd’hui encore, son diagnostic est un challenge pour le thérapeute étant donné qu’il n’existe aucun gold standard permettant de confirmer son diagnostic. De plus, de nombreuses causes/pathologies plus graves peuvent mimer les symptômes du SCC.

Certains auteurs préfèrent même parler DES SCC plutôt que DU SCC, compte-tenu du fait que tous les SCC ne se valent pas et ce, au niveau du diagnostic, du pronostic et quelques fois au niveau du traitement le plus efficace permettant de gérer ce trouble (Littré et al. 2021).

Par conséquent, bien que la chirurgie de décompression soit une pratique commune, prenant souvent moins de 10 minutes à effectuer, certains auteurs et chercheurs émettent un doute justifiable quant à son importance et son utilité pour bon nombre de patients.