Échelles et scores

Mesure de l’indépendance fonctionnelle (MIF)

Objectif

Basée sur la Classification internationale des handicaps de l’Organisation mondiale de la santé, la MIF a été développée pour mesurer le niveau d’assistance requis (allant de l’aide maximale à l’indépendance complète) pour qu’un individu accomplisse ses activités quotidiennes.

Le test comprend des tâches évaluant les capacités motrices du patient, mais aussi ses capacités cognitives, ce qui permet de rendre compte de l’évolution de la réadaptation fonctionnelle du patient et de cibler les secteurs d’activités où le niveau d’assistance dont il a besoin est plus élevé.

Description

La MIF comprend 18 items qui évaluent le niveau d’autonomie de la personne dans ses activités quotidiennes en centre hospitalier.

Les capacités motrices sont mesurées par 13 tâches qui sont regroupées sous 4 catégories d’activités :

Soins personnels (items A à F)
Contrôle des sphincters (items G et H)
Mobilité (items I à K)
Locomotion (items L et M)

Les capacités cognitives sont mesurées par 5 tâches qui sont regroupées sous 2 catégories d’activités :

Communication (items N et O)
Comportement social (items P à R)

Lors de l’évaluation, l’évaluateur doit coter les 18 activités énumérées selon une échelle de 1 à 7, où 1 indique que le patient est incapable d’effectuer l’activité avec ou sans aide et où 7 indique qu’il peut effectuer l’activité par lui-même, sans danger.

Le patient est habituellement évalué à son arrivée à l’hôpital, une ou plusieurs fois durant son séjour ainsi qu’à sa sortie. L’évaluateur peut aussi déterminer qu’il est nécessaire de lui faire passer la MIF de nouveau lors d’un suivi.

Interprétation

Le score total se situe entre 18 et 126. Plus le score est faible plus l’incapacité est importante.

Matériel nécessaire

Pour effectuer la MIF, il existe deux modes d’évaluation : l’observation ou le questionnaire. Il est toutefois recommandé d’utiliser la méthode par observation. Dans le premier cas, l’évaluateur aura besoin du matériel qui permet de recréer les activités de la vie quotidienne.

Durée de réalisation
Si le thérapeute utilise la méthode d’évaluation par observation, il devrait s’accorder au moins 30 à 45 minutes pour faire passer le test au complet.
Valeur clinique

Validité de contenu : La validité de contenu de la MIF a été établie lors d’une étude effectuée dans 11 centres et les professionnels ont jugé que les items du test étaient inclusifs et pertinents.

Validité de critère : La MIF montre une excellente corrélation avec les résultats d’autres instruments évaluant l’autonomie des patients (système de mesure de l’autonomie fonctionnelle, Indice de Barthel, échelle de Rankin modifiée, Montebello Rehabilitation Factor Scores, Clinical Outcome Variables Scale, Pittsburgh Rehabilitation Participation Scale). La MIF a démontré une capacité de prédiction de la durée moyenne de séjour à l’hôpital.

Sensibilité : Créée dans le but de remédier au problème de sensibilité de l’Indice de Barthel, la MIF a une excellente sensibilité. Plusieurs études notent cependant un effet de plafond significatif pour les items évaluant les capacités cognitives, dont la sensibilité est inférieure à celle des items évaluant la motricité.

Fidélité test-retest : La fidélité test-retest a été jugée excellente par plusieurs études, présentant des coefficients de corrélation variant de r =0,90 à 0,95.

Fidélité interjuges : La fidélité interjuges de la MIF est évaluée très bonne, autant pour l’ensemble du test (r = 0,96) que pour seulement les items portant sur la motricité (r = 0, 96) ou ceux évaluant les capacités cognitives (r = 0,91). Bien que satisfaisantes au niveau statistique, les valeurs interjuges pour les items Compréhension et Interactions sociales demeurent les plus influencées par les formations professionnelles.

Bibliographie

Brown, A. W., Therneau, T. M., Schultz, B. A., Niewczyk, P. M. et Granger, C. V. (2015). Measure of Functional Independence Dominates Discharge Outcome Prediction After Inpatient Rehabilitation for Stroke. Stroke, 46(4), 1038-1044.

Cech, D. J. et Martin, S. (2012). Functional Movement Development Across the Life Span (3e éd.). Saunders.

Choo, S. X., Stratford, P., Richardson, J., Bosch, J., Pettit, S. M., Ansley, B. J. et Harris, J. E. (2018). Comparison of the sensitivity to change of the Functional Independence Measure with the Assessment of Motor and Process Skills within different rehabilitation populations. Disabilities and Rehabilitation, 40(26), 3177-3184.

Gunn, S., Burgess, G. H. et Maltby, J. (2018). A Factor Analysis of Functional Independence and Functional Assessment Measure Scores Among Focal and Diffuse Brain Injury Patients: The Importance of Bifactor Models. Archives of Physical Medicine and Rehabilitation, 99(9), 1805-1810.

Pedersen, A. R., Stubbs, P. W. et Nielsen, J. F. (2018). Reducing redundant testing using the Functional Independence Measure and Early Functional Abilities scale during rehabilitation in patients with brain injury. Brain Injury, 32(9), 1090-1095.

Pieber, K., Herceg, M., Paternostro-Sluga, T., Pablik, E., Quittan, M., Nicolakis, P., Fialka-Moser, V. et Crevenna, R. (2015). Reliability, validity, sensitivity and internal consistency of the ICF Basic Mobility Scale for Measuring the mobility of patients with musculoskeletal problems in the acute hospital setting: a prospective study. BMC Musculoskeletal Disorders, 5(16).

RehabMeasures. (2015). Functional Independence Measure. AbilityLab. https://www.sralab.org/rehabilitation-measures/fimr-instrument-fim-fimr-trademark-uniform-data-system-fro-medical