Test clinique

Quels tests cliniques pour l'instabilité lombaire ?

Apprenez-en davantage à propos des tests cliniques pour l'instabilité lombaire pour optimiser vos traitements en tant que kinésithérapeute

Quels tests cliniques pour l'instabilité lombaire ? En savoir plus en vidéo

À propos des tests cliniques pour l'instabilité lombaire

Quels tests cliniques pour l'instabilité lombaire ?

Le cluster de tests suivant est couramment utilisé dans le diagnostic d’une instabilité lombaire.
 
En 2020, une étude a révélé que l'utilisation d'un groupe de tests produisait des résultats plus précis qu’un test seul pour identifier une instabilité lombaire. Ce cluster est composé de l’apprehension sign, de l’instability catch sign, du painful catch sign et du prone instability test.
   
L’apprehension sign se produit lorsque le patient ressent une sensation d'affaissement du bas du dos avec l'apparition soudaine d'une douleur lombaire pendant les mouvements de la vie quotidienne. Si ce signe d'appréhension est présent au moins une fois sur les sept derniers jours, le résultat du test est considéré comme positif.
   
Les auteurs ont ajouté la contraction du transverse à l’instability catch sign et au painful catch sign. Cette contraction semble permettre de réduire de manière significative l'intensité de la douleur liée à l'activité et pourrait servir de facteur de soulagement lorsqu'il est couplé à ces tests (Areeudomwong et al. 2020).

Apprenez-en davantage à propos des tests cliniques pour l'instabilité lombaire en vous connectant à Fullphysio !

En savoir plus en vidéo

Découvrez aussi :

+14 000 kinésithérapeutes et étudiants kinés utilisent Fullphysio pour élaborer des traitements optimaux
Pourquoi pas vous ?
Découvrir Fullphysio