Test clinique

SALT et PEPPER test

Coude
L’objectif de ce test

Des preuves relativement récentes suggèrent que la source extra-articulaire ou tendineuse pourrait ne pas être la seule source de douleur latérale du coude, mais faire partie d'un processus multifactoriel impliquant des facteurs extra-articulaires, intra-articulaires et systémiques (Kniesel et al. 2014, Arrigoni et al. 2017).

La présence de trois signes intra-articulaires de patholaxité ligamentaire latérale et de quatre anomalies pathologiques spécifiques intra-articulaires ont été documentés de manière prospective chez des patients présentant un tennis elbow (Clarke, 1988, Commandre et al. 1988, Baker et Cummings, 1998, Akagi et Nakamura,1998, Baker et al. 2000, Antuna et O’Driscoll, 2001, Kim et al. 2006, Steinert et al. 2010, Cerezal et al. 2013).

Afin de compléter l'examen clinique deux tests de provocation ont donc été développés : le Supination and Antéro-Latéral Test ou SALT test et le Posterior Elbow Pain by Palpation Extension of the Radiocapitellar joint ou PEPPER test (Arrigoni et al. 2017).

Le SALT test vise à objectiver une douleur localisée en avant de la tête radiale, exacerbée par le glissement du doigt de l'examinateur de la face latérale à la face antérieure de la tête radiale tout en effectuant simultanément une supination passive du coude.

Le PEPPER test quant à lui cherche une douleur localisée sur la face postérieure de l'articulation radio-capitellaire avec une pression du pouce au niveau de l'articulation du coude lors de son extension passive (Arrigoni et al. 2017).

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser le SALT test, le coude du patient est fléchi à 90° et le thérapeute place son pouce au niveau de la face antérolatérale de la tête radiale. Le pouce est progressivement glissé vers l'avant sur la tête radiale, en combinaison avec la supination du radius. Les muscles du compartiment antéro-externe sont repoussés pour maintenir le contact entre le doigt et l'os. Le test est positif si le patient ressent une douleur antérolatérale lors de la supination de l'avant-bras.

Pour réaliser le PEPPER test, le coude du patient est fléchi à 90° et le thérapeute place son pouce au niveau de la face postérieure de l'articulation radio-capitellaire. Une extension passive du coude est réalisée tandis qu’une pression sur le pouce et, indirectement, sur la tête radiale est exercée. Le test est positif si le patient ressent une douleur lors de l’extension de l'avant-bras (Arrigoni et al. 2017).

Valeur clinique

Dans leur étude en 2017, Arrigoni et al, ont associé le test SALT à une sensibilité de 80% et une spécificité de 20% pour la détection d’une patholaxité ligamentaire latérale et une sensibilité de 87,5% et une spécificité de 50% pour la détection d’une pathologie intra-articulaire.

Le PEPPER test quant à lui a été associé à une sensibilité de 40% et une spécificité de 80% pour la détection d’une patholaxité ligamentaire latérale et une sensibilité de 37,5% et une spécificité de 100% pour la détection d’une pathologie intra-articulaire (Arrigoni et al. 2017).

L’échantillon de patient assez faible dans cette étude et l’apparition récente de ces résultats  rendent difficile leur généralisation. Des preuves supplémentaires sont donc nécessaires pour valider la clinimétrie de ces tests (Cioce et al. 2020).

Bibliographie

Akagi M, Nakamura T (1998) Snapping elbow caused by the synovial fold in the radiohumeral joint. J Shoulder Elb Surg 7:427–429.

Antuna SA, O’Driscoll SW (2001) Snapping plicae associated with radiocapitellar chondromalacia. Arthroscopy 17:491–495.

Arrigoni, P., D. Cucchi, A. Menon, et P. Randelli. « It’s Time to Change Perspective! New Diagnostic Tools for Lateral Elbow Pain ». Musculoskeletal Surgery 101, no Suppl 2 (décembre 2017): 175‑79.

Baker CL, Cummings PD (1998) Arthroscopic management of miscellaneous elbow disorders. Oper Tech Sports Med 6:16–21.

Baker CL, Murphy KP, Gottlob CA, Curd DT (2000) Arthroscopic classifcation and treatment of lateral epicondylitis: twoyear clinical results. J Shoulder Elb Surg 9:475–482.

Cerezal L, Rodriguez-Sammartino M, Canga A et al (2013) Elbow synovial fold syndrome. AJR Am J Roentgenol 201:W88–W96.

Cioce, T., D. Pennella, F. Brindisino, L. Di Filippo, M. Salomon, et F. Maselli. « Assessment and Management of Lateral Elbow Pain in Physiotherapy Clinical Practice-an Italian National Survey ». Muscle Ligaments and Tendons Journal 10, no 04 (décembre 2020): 698.

Clarke RP (1988) Symptomatic, lateral synovial fringe (plica) of the elbow joint. Arthroscopy 4:112–116.

Commandre FA, Taillan B, Benezis C et al (1988) Plica synovialis (synovial fold) of the elbow. Report on one case. J Sports Med Phys Fit 28:209–210

Kim DH, Gambardella RA, Elattrache NS et al (2006) Arthroscopic treatment of posterolateral elbow impingement from lateral synovial plicae in throwing athletes and golfers. Am J Sports Med 34:438–444.

Kniesel B, Huth J, Bauer G, Mauch F (2014) Systematic diagnosisand therapy of lateral elbow pain with emphasis on elbow instability. Arch Orthop Trauma Surg 134:1641–1647.

Steinert AF, Goebel S, Rucker A, Barthel T (2010) Snapping elbow caused by hypertrophic synovial plica in the radiohumeral joint: a report of three cases and review of literature. Arch Orthop Trauma Surg 130:347–351.

Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis à propos de ce test (optionnel)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...