TEST

Shoulder Endurance Test (SET)

Test - Évaluation de l’épaule
L’objectif de ce test

Le Shoulder Endurance Test ou SET, comme les autres tests fonctionnels de l’épaule, il peut être utilisé dans le suivi des patients sportifs, notamment pour évaluer les progrès réalisés à la suite d'une opération chirurgicale ou d'une blessure. Il peut également être un outil supplémentaire à la prise de décision pour le retour au sport (Declève et al. 2021).

Les blessures et les douleurs d’épaule sont des problèmes importants chez les athlètes qui pratiquent des sports “overhead”. Il s’agit de sports dans lesquels le bras se trouve au-dessus de la tête comme le handball, le tennis, le volley ou encore la natation (Cools et al. 2020).
L'incidence des lésions de l'épaule chez les jeunes est en augmentation ces trente dernières années avec l’accroissement du nombre de jeunes participant à des activités physiques (Smucny et al. 2016). Cette incidence va dépendre de nombreuses variables telles que le type de sport, le sexe, le niveau de performance et l'âge. Elle va ainsi varier de 18 à 61 % dans les sports de contacts ou les sports “overhead” (Cools et al. 2020, Declève et al. 2021).
   
Le mouvement “overhead” est un geste complexe où différents segments corporels doivent travailler ensemble de façon séquentielle et coordonnée (Cools et al. 2020). Ce mouvement nécessite de la force et de l'endurance musculaire, de la souplesse et un bon contrôle neuromusculaire de l'épaule afin de maintenir une stabilité fonctionnelle. Si l'un de ces facteurs est déficient, la performance diminue et les blessures à l'épaule sont plus susceptibles de se produire (Declève et al. 2021).
Le mouvement de lancer est considéré comme l'un des mouvements humains les plus rapides réalisés, avec une vitesse maximale en rotation interne d’épaule pouvant atteindre 7000 à 7500°/s. Il amène également des valeurs de rotation externe extrêmes de l'ordre de 165 à 175° pendant la dernière phase d'armement du bras (Seroyer et al. 2010). Enfin, des sports comme la natation sont caractérisés par une énorme quantité de mouvements répétitifs. Les athlètes de compétition peuvent nager 10 à 14 km par jour, 6 ou 7 jours par semaine. Cela équivaut à environ 16 000 révolutions de l'épaule par semaine ou 2500 révolutions par jour (Cools et al. 2020).
   
Toutes ces données peuvent expliquer l’importance de l’évaluation globale du membre supérieur à travers des tests fonctionnels comme le SMBT, l’ULRT ou le CKCUEST. Vous pouvez retrouver toutes ces vidéos sur Fullphysio.
Si la force, l'équilibre musculaire et la souplesse ont fait l’objet de nombreuses recherches, l'endurance musculaire de la ceinture scapulaire est un sujet bien plus rare dans la littérature (Olds et al., 2019).
   
L'endurance musculaire est la capacité d'un muscle à soutenir une activité réalisée sous forme de contraction isométrique ou isotonique (Evans et al. 2018). Elle est cruciale pour maintenir la fonction musculaire sur de nombreux lancers et durant de longues saisons (Declève et al. 2021). En effet, la fatigue musculaire peut modifier les schémas d'activation musculaire, les couples de force et la cinématique ce qui peut conduire à des blessures (Declève et al. 2021).
   
Devant l’absence de test standard (Evans et al. 2018), Declève et al ont proposé en 2021, le SET afin d’évaluer l’endurance de l’épaule (Declève et al. 2021).

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser ce test, le participant est invité à se tenir droit, pieds nus, le dos contre un mur, avec la main non testée dans le dos (L4-L5) et le pied opposé en avant. Le bras testé est placé à 90° de flexion d’épaule, bras tendu, et tenant un thera-band de 1 m de long fixé à hauteur d'épaule. Il a été convenu par les auteurs que les hommes devaient exécuter ce test avec un thera-band vert de 2,1 kg et les femmes avec un thera-band rouge de 1,7 kg. Le point de fixation de l’élastique est placé à 2 m de la position finale, ce qui permet un étirement de 100 % de la longueur du thera-band entre la position de départ et la position finale. Un ruban adhésif est fixé au mur pour s'assurer qu’il atteigne la position finale. Dans l’idéal, on placera une surface plus douce entre la main et le mur pour le confort du participant. Le participant va tirer le thera-band de la position de départ vers une position d’abduction d’épaule de 90° et de rotation externe de 90°.
Le thérapeute explique au participant que ce mouvement devra être répété correctement et le plus longtemps possible en suivant la cadence imposée. Cette cadence est donnée par un métronome et augmente de 30 battements par minute toutes les 20 secondes en commençant par 60 bpm jusqu'à 150 bpm (60/90/120/150). A 150 bpm, la cadence reste la même jusqu'à la fin du test.

Le test prend fin lorsque le participant annonce qu’il est trop fatigué pour continuer, ou qu'il est incapable de maintenir le rythme ou d'atteindre la position finale après deux avertissements.
   
Après avoir donné ces instructions et effectué une démonstration, le thérapeute enseigne le bon geste au patient. Une fois le geste appréhendé, le participant effectue lui même le mouvement sans résistance et sans cadence. Ensuite, un essai de familiarisation est réalisé durant lequel le participant exécute le mouvement trois fois pour chaque cadence : 60, 90, 120 et 150 bpm, en utilisant un thera-band jaune qui sera moins résistant. Un repos de 5 minutes est accordé entre l'essai de familiarisation et le test pour minimiser l'effet potentiel de la fatigue.
   
Le test officiel est lui effectué une seule fois et le score est exprimé en secondes. Pour évaluer l'expérience subjective de la fatigue des participants, l'échelle de Borg est évaluée immédiatement après le test. Les auteurs ont estimé que les participants étaient fatigués lorsqu'ils rapportaient un niveau d'effort supérieur à 14 sur 20. Une note de 15 sur l'échelle de Borg correspondant à “un travail difficile/ lourd ou tension et fatigue des muscles” (Declève et al. 2021).

Chez le sportif, c’est un test qui peut être réalisé lors de la saison sportive ou en pré-saison. En cas de blessure le thérapeute pourra comparer les résultats  avec ceux obtenus par l’athlète avant la blessure. Un des objectifs du retour au sport pourra être de retrouver plus ou moins les mêmes résultats.
Dans le cas où le thérapeute ne dispose pas de résultats antérieurs à la blessure, des données normatives peuvent être utilisés bien qu’elles soient toujours en cours d’élaboration.

Valeur clinique

Dans leur étude, Declève et al. ont considéré qu’un MDC de 29,6 secondes du côté dominant ou de 38,2 secondes du côté non dominant constituait un véritable changement lors de ce test. Par ailleurs, le côté dominant ayant un MDC plus bas, il aurait une sensibilité plus importante pour l’évaluation de l’endurance de l’épaule (Declève et al. 2021).

Bibliographie

Cools, Ann M.; Maenhout, Annelies G.; Vanderstukken, Fran; Declève, Philippe; Johansson, Fredrik R.; Borms, Dorien (2020). The challenge of the sporting shoulder: From injury prevention through sport-specific rehabilitation toward return to play. Annals of Physical and Rehabilitation Medicine, (), S1877065720300828–.
   
Declève, Ph.; Van Cant, J.; Attar, T.; Urbain, E.; Marcel, M.; Borms, D.; Cools, Ann M. (2021). The shoulder endurance test (SET): A reliability and validity and comparison study on healthy overhead athletes and sedentary adults. Physical Therapy in Sport, 47(), 201–207.
   
Evans, Neil A.; Dressler, Emily; Uhl, Tim (2018). An electromyography study of muscular endurance during the posterior shoulder endurance test. Journal of Electromyography and Kinesiology, 41(), 132–138.
   
Olds, Margie; Coulter, Cade; Marrant, Dan; Uhl, Tim (2019). Reliability of a shoulder arm return to sport test battery. Physical Therapy in Sport, (), S1466853X19301567–.
   
Seroyer, Shane T., Shane J. Nho, Bernard R. Bach, Charles A. Bush-Joseph, Gregory P. Nicholson, et Anthony A. Romeo. « The Kinetic Chain in Overhand Pitching ». Sports Health 2, no 2 (mars 2010): 135‑46.
   
Smucny, Mia; Kolmodin, Joel; Saluan, Paul (2016). Shoulder and Elbow Injuries in the Adolescent Athlete. Sports Medicine and Arthroscopy Review, 24(4), 188–194.

Modules associés

Échelles et scores

ASES : American Shoulder and Elbow Surgeons Shoulder Score
Illimité
WORC : Western Ontario Rotator Cuff Index
Illimité
Échelle de Borg modifiée (CR10)
Illimité
Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis (optionnel mais apprécié 🙂  🙏)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
TEST

Shoulder Endurance Test (SET)

Test - Évaluation de l’épaule
L’objectif de ce test

Le Shoulder Endurance Test ou SET, comme les autres tests fonctionnels de l’épaule, il peut être utilisé dans le suivi des patients sportifs, notamment pour évaluer les progrès réalisés à la suite d'une opération chirurgicale ou d'une blessure. Il peut également être un outil supplémentaire à la prise de décision pour le retour au sport (Declève et al. 2021).

Les blessures et les douleurs d’épaule sont des problèmes importants chez les athlètes qui pratiquent des sports “overhead”. Il s’agit de sports dans lesquels le bras se trouve au-dessus de la tête comme le handball, le tennis, le volley ou encore la natation (Cools et al. 2020).
L'incidence des lésions de l'épaule chez les jeunes est en augmentation ces trente dernières années avec l’accroissement du nombre de jeunes participant à des activités physiques (Smucny et al. 2016). Cette incidence va dépendre de nombreuses variables telles que le type de sport, le sexe, le niveau de performance et l'âge. Elle va ainsi varier de 18 à 61 % dans les sports de contacts ou les sports “overhead” (Cools et al. 2020, Declève et al. 2021).
   
Le mouvement “overhead” est un geste complexe où différents segments corporels doivent travailler ensemble de façon séquentielle et coordonnée (Cools et al. 2020). Ce mouvement nécessite de la force et de l'endurance musculaire, de la souplesse et un bon contrôle neuromusculaire de l'épaule afin de maintenir une stabilité fonctionnelle. Si l'un de ces facteurs est déficient, la performance diminue et les blessures à l'épaule sont plus susceptibles de se produire (Declève et al. 2021).
Le mouvement de lancer est considéré comme l'un des mouvements humains les plus rapides réalisés, avec une vitesse maximale en rotation interne d’épaule pouvant atteindre 7000 à 7500°/s. Il amène également des valeurs de rotation externe extrêmes de l'ordre de 165 à 175° pendant la dernière phase d'armement du bras (Seroyer et al. 2010). Enfin, des sports comme la natation sont caractérisés par une énorme quantité de mouvements répétitifs. Les athlètes de compétition peuvent nager 10 à 14 km par jour, 6 ou 7 jours par semaine. Cela équivaut à environ 16 000 révolutions de l'épaule par semaine ou 2500 révolutions par jour (Cools et al. 2020).
   
Toutes ces données peuvent expliquer l’importance de l’évaluation globale du membre supérieur à travers des tests fonctionnels comme le SMBT, l’ULRT ou le CKCUEST. Vous pouvez retrouver toutes ces vidéos sur Fullphysio.
Si la force, l'équilibre musculaire et la souplesse ont fait l’objet de nombreuses recherches, l'endurance musculaire de la ceinture scapulaire est un sujet bien plus rare dans la littérature (Olds et al., 2019).
   
L'endurance musculaire est la capacité d'un muscle à soutenir une activité réalisée sous forme de contraction isométrique ou isotonique (Evans et al. 2018). Elle est cruciale pour maintenir la fonction musculaire sur de nombreux lancers et durant de longues saisons (Declève et al. 2021). En effet, la fatigue musculaire peut modifier les schémas d'activation musculaire, les couples de force et la cinématique ce qui peut conduire à des blessures (Declève et al. 2021).
   
Devant l’absence de test standard (Evans et al. 2018), Declève et al ont proposé en 2021, le SET afin d’évaluer l’endurance de l’épaule (Declève et al. 2021).

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser ce test, le participant est invité à se tenir droit, pieds nus, le dos contre un mur, avec la main non testée dans le dos (L4-L5) et le pied opposé en avant. Le bras testé est placé à 90° de flexion d’épaule, bras tendu, et tenant un thera-band de 1 m de long fixé à hauteur d'épaule. Il a été convenu par les auteurs que les hommes devaient exécuter ce test avec un thera-band vert de 2,1 kg et les femmes avec un thera-band rouge de 1,7 kg. Le point de fixation de l’élastique est placé à 2 m de la position finale, ce qui permet un étirement de 100 % de la longueur du thera-band entre la position de départ et la position finale. Un ruban adhésif est fixé au mur pour s'assurer qu’il atteigne la position finale. Dans l’idéal, on placera une surface plus douce entre la main et le mur pour le confort du participant. Le participant va tirer le thera-band de la position de départ vers une position d’abduction d’épaule de 90° et de rotation externe de 90°.
Le thérapeute explique au participant que ce mouvement devra être répété correctement et le plus longtemps possible en suivant la cadence imposée. Cette cadence est donnée par un métronome et augmente de 30 battements par minute toutes les 20 secondes en commençant par 60 bpm jusqu'à 150 bpm (60/90/120/150). A 150 bpm, la cadence reste la même jusqu'à la fin du test.

Le test prend fin lorsque le participant annonce qu’il est trop fatigué pour continuer, ou qu'il est incapable de maintenir le rythme ou d'atteindre la position finale après deux avertissements.
   
Après avoir donné ces instructions et effectué une démonstration, le thérapeute enseigne le bon geste au patient. Une fois le geste appréhendé, le participant effectue lui même le mouvement sans résistance et sans cadence. Ensuite, un essai de familiarisation est réalisé durant lequel le participant exécute le mouvement trois fois pour chaque cadence : 60, 90, 120 et 150 bpm, en utilisant un thera-band jaune qui sera moins résistant. Un repos de 5 minutes est accordé entre l'essai de familiarisation et le test pour minimiser l'effet potentiel de la fatigue.
   
Le test officiel est lui effectué une seule fois et le score est exprimé en secondes. Pour évaluer l'expérience subjective de la fatigue des participants, l'échelle de Borg est évaluée immédiatement après le test. Les auteurs ont estimé que les participants étaient fatigués lorsqu'ils rapportaient un niveau d'effort supérieur à 14 sur 20. Une note de 15 sur l'échelle de Borg correspondant à “un travail difficile/ lourd ou tension et fatigue des muscles” (Declève et al. 2021).

Chez le sportif, c’est un test qui peut être réalisé lors de la saison sportive ou en pré-saison. En cas de blessure le thérapeute pourra comparer les résultats  avec ceux obtenus par l’athlète avant la blessure. Un des objectifs du retour au sport pourra être de retrouver plus ou moins les mêmes résultats.
Dans le cas où le thérapeute ne dispose pas de résultats antérieurs à la blessure, des données normatives peuvent être utilisés bien qu’elles soient toujours en cours d’élaboration.

Valeur clinique

Dans leur étude, Declève et al. ont considéré qu’un MDC de 29,6 secondes du côté dominant ou de 38,2 secondes du côté non dominant constituait un véritable changement lors de ce test. Par ailleurs, le côté dominant ayant un MDC plus bas, il aurait une sensibilité plus importante pour l’évaluation de l’endurance de l’épaule (Declève et al. 2021).

Bibliographie

Cools, Ann M.; Maenhout, Annelies G.; Vanderstukken, Fran; Declève, Philippe; Johansson, Fredrik R.; Borms, Dorien (2020). The challenge of the sporting shoulder: From injury prevention through sport-specific rehabilitation toward return to play. Annals of Physical and Rehabilitation Medicine, (), S1877065720300828–.
   
Declève, Ph.; Van Cant, J.; Attar, T.; Urbain, E.; Marcel, M.; Borms, D.; Cools, Ann M. (2021). The shoulder endurance test (SET): A reliability and validity and comparison study on healthy overhead athletes and sedentary adults. Physical Therapy in Sport, 47(), 201–207.
   
Evans, Neil A.; Dressler, Emily; Uhl, Tim (2018). An electromyography study of muscular endurance during the posterior shoulder endurance test. Journal of Electromyography and Kinesiology, 41(), 132–138.
   
Olds, Margie; Coulter, Cade; Marrant, Dan; Uhl, Tim (2019). Reliability of a shoulder arm return to sport test battery. Physical Therapy in Sport, (), S1466853X19301567–.
   
Seroyer, Shane T., Shane J. Nho, Bernard R. Bach, Charles A. Bush-Joseph, Gregory P. Nicholson, et Anthony A. Romeo. « The Kinetic Chain in Overhand Pitching ». Sports Health 2, no 2 (mars 2010): 135‑46.
   
Smucny, Mia; Kolmodin, Joel; Saluan, Paul (2016). Shoulder and Elbow Injuries in the Adolescent Athlete. Sports Medicine and Arthroscopy Review, 24(4), 188–194.

Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis à propos de ce test (optionnel)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
This is some text inside of a div block.

Passez en Illimité

Passez dès maintenant en abonnement ILLIMITÉ pour accéder à ce test
Sans engagement
Déductible des frais professionnels
Nous répondons en quelques minutes

Ils utilisent Fullphysio, Ils témoignent

Peggy G.
Kinésithérapeute libérale
Je suis kiné depuis 24 ans, il est utile et indispensable de revoir les fondamentaux étayés par les nouvelles données scientifiques. Fullphysio est devenu un partenaire de travail efficace pour être toujours au top en un minimum de temps ! la plateforme est facile d'utilisation, les fiches synthétisent parfaitement bien ce qui est essentiel à notre pratique quotidienne, de l'anatomie en passant par la biomécanique, le bilan diagnostic, le traitement et la bibliographie. Merci à toute l'équipe !
Emma U.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio constitue une base de données forte utile que j'utilise régulièrement dans ma pratique"
Justine D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est à coup sûr un outil qui m'est utile dans ma formation continue grâce aux quiz, vidéos, synthèses et modules"
Julien C.
Kinésithérapeute libéral
"Je suis kiné libéral depuis peu et j'ai découvert Fullphysio il y a quelques mois. Cette plateforme est constituée de superbes modules très complets et des fiches synthèses qui permettent en un coup d'œil de revoir les fondamentaux de certaines pathologies ! C'est un nouvel outil que j'utilise au quotidien, et qui m'aide à développer mes connaissances théoriques et pratiques, grâce aux vidéos de tests et d'exercices. Enfin chez Fullphysio votre voix compte ! Vous pouvez voter pour les prochains thèmes que vous aimeriez voir sortir. Merci à l'équipe de Fullphysio toujours à l'écoute, et qui nous facilite le travail au quotidien."
Marie P.
Étudiante kiné en 4ème année
"Je cherche à me préparer dès maintenant aux spécificités de ma future pratique professionnelle de kiné libéral. Fullphysio est un excellent moyen d’approfondir mes connaissances à propos de pathologies que je rencontrerai. Ce qui me plaît particulièrement dans Fullphysio est la manière dont sont élaborés les modules. Cela me permet de m’y retrouver très facilement et de me projeter de manière plus concrète dans la prise en charge de patients. De plus, toutes ces ressources sont établies à partir de données récentes et proviennent de sources scientifiques fiables."
Rémy M
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio m’a permis de développer beaucoup de connaissances qui étaient lointaines pour moi au niveau des pathologies ainsi qu’au niveau traitements. La qualité de l’enseignement et les exercices adaptés à chaque type de pathologie permettent un apprentissage total. Fullphysio me facilite vraiment la vie car toutes les informations sont basées sur l’évidence donc ça me permet de lire directement sans avoir à chercher par mes propres moyens. Fullphysio est une plateforme complète, interactive et très ludique avec les quiz pour se tester, l’accès aux différentes vidéos, aux différents tests qui permettent d’éliminer ou d’argumenter les différentes pathologies que peut avoir notre patient."
Arthur P.
Étudiant kiné en 4ème année
"En tant qu’étudiant en 4ème année et futur professionnel, Fullphysio m’aide à organiser mes séances, revoir mes pathologies et avoir des exemples d’exercices à adapter dans ma prise en charge avec mon patient. Je gagne beaucoup de temps avec des fiches claires et synthétiques ! On ressent beaucoup de travail derrière chaque module ! Je recommande !"
Simon G
Kinésithérapeute libéral
"Afin d’être mieux préparé à prendre en charge une pathologie bien spécifique, je n’hésite pas à consulter fullphysio.io"
Antonio B.
Étudiant kiné en 4ème année
Je suis étudiant en 4ème année, avec Fullphysio j'ai de quoi enrichir mes connaissances sur plein de sujets variés. Les modules sont hypers intéressants et à la page de l'actualité. Avec Fullphysio je gagne du temps dans mes révisions. L'équipe est très professionnelle et à l'écoute !
Julie D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est une plateforme très pratique qui regroupe beaucoup d’informations. Elle est très bien organisée, par thème et facile à utiliser. À souligner également le chouette suivi de la part de l'équipe"
Paloma M.
Étudiante kiné en 2ème année
"Étant en seconde année de kiné et voulant compléter mon enseignement. Je m'appuie désormais tous les jours sur toutes les ressources que propose Fullphysio. Les synthèses sont complètes, simples et organisées, à l'image du site d'ailleurs. Ce qui me fait gagner un temps non négligeable ! Merci beaucoup du travail que vous fournissez."
Pierre H
Kinésithérapeute libéral
"La centralisation des informations proposée par Fullphysio m'a permis de gagner un temps précieux sur mon emploi du temps. Je pourrais difficilement m'en passer maintenant"
Émilie P.
Kinésithérapeute libéral
"Grâce à Fullphysio j’ai pu améliorer la prise en charge de mes patients très rapidement !”
Savanah H.
Kinésithérapeute libéral
“Fullphysio est devenu pour moi la façon idéale de tester et rafraîchir mes connaissance grâce aux nombreux outils mis à notre disposition"
Antoine P.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est un outil très intéressant pour tout kinésithérapeute désirant maintenir ses compétences à jour"
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

On nous pose souvent ces questions, on y répond !

À quelle fréquence sont ajoutées les ressources ?
Nous ajoutons de nouvelles ressources toutes les semaines. La conception de ces ressources nous demande un travail de recherche scientifique extrêmement important afin de vous fournir des contenus de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. 

Les modules et les fiches synthèses sont les ressources qui demandent le plus de préparation. Celles-ci sont ajoutées en moyenne tous les 15 jours.
Concernant les autres ressources, celles-ci sont ajoutées toutes les semaines.
Les ressources sont-elles régulièrement mises à jour ?
Absolument ! Nous veillons à mettre régulièrement à jour toutes nos ressources afin que vous restiez à la page et à la pointe de l'actualité en kinésithérapie.
Vous devez mettre beaucoup de temps pour créer les ressources, non ?
Toute l’équipe est mobilisée pour vous proposer des ressources de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. Nous travaillons chaque jour avec passion pour arriver à ce résultat !
Pour vous donner un ordre d'idée, pour un module et ses ressources associées, cela nous demande entre 5 à 10 jours de travail complet et 4 personnes mobilisées.

Beaucoup de travail pour nous, mais un gain de temps incroyable pour vous !
Puis-je démarrer avec un abonnement Découverte (gratuit) et passer en Illimité par la suite ?
Tout à fait ! Vous pouvez découvrir la plateforme à votre rythme avec l’abonnement Découverte qui est gratuit et passer en Illimité quand vous le souhaiterez.
Je veux souscrire à un abonnement Illimité. Comment utiliser mon code de parrainage ou mon code promo ?
Au moment où la fenêtre de paiement s’affiche vous avez simplement à cliquer sur “J’ai un code promotionnel” (voir ci-dessous) puis à indiquer votre code. La réduction sera appliquée.
Quels sont les moyens de paiements pour souscrire à un abonnement Illimité ?
Vous avez la possibilité de régler votre abonnement par carte bancaire via notre solution de paiement sécurisée Stripe.
Si je prends un abonnement Illimité mensuel, dois-je payer manuellement tous les mois ou c’est automatique ?
Votre abonnement se renouvelle automatiquement tous les mois. Vous n’avez rien à faire !
Les abonnements sont-ils vraiment sans engagement ?
Oui, les abonnements sont sans engagement. Vous avez la possibilité de résilier très facilement votre abonnement à tout moment en vous rendant sur votre Tableau de bord > Abonnement > annuler mon abonnement.
Comment modifier mon moyen de paiement ?
Rendez-vous sur votre Tableau de bord > Abonnement > Gérer mon abonnement & informations de paiement.
À qui s'adresse Fullphysio ?
Étudiants : Aux étudiants qui souhaitent gagner du temps dans la compréhension des pathologies étudiées en cours et appréhender de manière concrète les pathologies qu'ils traiteront en tant que kinésithérapeute !

Kinésithérapeutes : Aux kinés qui souhaitent gagner du temps dans la recherche d’informations essentielles à la bonne prise en charge de vos patients et qui veulent gagner en efficacité ainsi qu'en confiance dans leurs prises en charge.Aux kinés qui souhaitent perfectionner leurs compétences en permanence afin d’améliorer les résultats de leurs traitements.
NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS !
Fullphysio, c’est une équipe à votre service !
Pour toute demande contactez-nous par email ou par téléphone :
+33 7 80 99 74 37
contact@fullphysio.io

Ou posez-nous directement une question ici !

Nous avons reçu votre demande !
Oups ! Il semblerait qu'un champ du formulaire soit erroné !