TEST

Test de Gillet

Test - Évaluation de l’articulation sacro-iliaque
L’objectif de ce test

Le stork test ou test de Gillet est utilisé pour évaluer une éventuelle dysfonction de mobilité de l’articulation sacro-iliaque.

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser le test, le patient est debout avec les pieds écartés de 30 cm. L'examinateur se place derrière le patient et va chercher les 2 EIPS avec ses pouces. Entre les 2 EIPS, devrait se retrouver l’épineuse de S2. Pour tester l’articulation sacro-iliaque droite, le thérapeute va placer son pouce gauche sur l’épineuse de S2 en maintenant son pouce droit sur l’EIPS droite. Le patient fléchit ensuite la hanche et le genou à 90° du côté droit. Si tout va bien, le pouce droit devrait se retrouver plus bas que le gauche étant donné que la flexion de hanche droite va provoquer une rétroversion du bassin et donc une descente de l’EIPS droite.

Si l’articulation sacro-iliaque est bloquée ou hypomobile, le thérapeute observera un faible mouvement ou une absence de mouvement de l’EIPS droite.

Valeur clinique

L'interprétation habituelle du test est que si l’articulation sacro-iliaque est bloquée ou hypomobile, le thérapeute observera un faible mouvement ou une absence de mouvement de l’EIPS.
Toutefois, Sturesson et al. ont mené une série d'études scientifiques suggérant que le mouvement de l’articulation sacro-iliaque était si faible que les examinateurs effectuant le test de Gillet ne seraient pas en mesure de détecter le mouvement ; pas même chez les sujets atteints du syndrome de dysfonctionnement articulaire de la sacro-iliaque, qui devaient présenter une hypermobilité articulaire.
Un article de synthèse sur les mesures de mouvement de la sacro-iliaque en trois dimensions est arrivé à une conclusion similaire en 2008 (Goode et al. 2008) (faire un screen de cette étude)

Dans une étude concernant l'impact de l'expérience du palpeur sur la fiabilité interexaminateur de l'évaluation du mouvement de la sacro-iliaque (Mior et al. 1990), les enquêteurs ont inclus, à l'insu des palpeurs, deux cas de spondylarthrite ankylosante. Le fait qu'aucun palpeur n'ait trouvé l'une ou l'autre des articulations sacro-iliaques fixées chez ces sujets remettait également en cause la validité du test de Gillet. A la lumière de ces études, certains thérapeutes manuels ont proposé d’abandonner tout bonnement ce test pour investiguer l’articulation sacro-iliaque (Hungerford et al. 2004). Ils suggèrent de réorganiser le test en tant qu'indicateur qualitatif de la stabilité de l’articulation sacro-iliaque, comme en témoigne la capacité du sujet à maintenir un équilibre efficace dans une position unipodale (Hungerford et al. 2007 ; Tidstrand et al. 2009).

En 2018, Cooperstein et son équipe ont conclu que les résultats au test de Gillet pouvaient être faussés par la stratégie d'équilibrage du sujet pendant la position sur une jambe. Ces différentes stratégies d’équilibrage en unipodal seraient compatibles avec les différences d’activation du muscle moyen fessier et biceps fémoral gauche et droit observées chez des patients asymptomatiques. Il pourrait en résulter un semblant de déplacement relatif de l’EIPS par rapport à S2, même si les résultats du test de Gillet pourraient s’expliquer en tout ou en partie par l’inclinaison du bassin causée par l’asymétrie musculaire. En résumé, Cooperstein et al remettent en question la validité du test de Gillet en position debout pour évaluer la mobilité sacro-iliaque.

Bibliographie

Cooperstein, Robert, et Felisha Truong. « Does the Gillet test assess sacroiliac motion or asymmetric one-legged stance strategies? » The Journal of the Canadian Chiropractic Association 62, no 2 (août 2018): 85‑97.

Goode, Adam, Eric J. Hegedus, Philip Sizer, Jean-Michel Brismee, Alison Linberg, et Chad E. Cook. « Three-Dimensional Movements of the Sacroiliac Joint: A Systematic Review of the Literature and Assessment of Clinical Utility ». The Journal of Manual & Manipulative Therapy 16, no 1 (2008): 25‑38.

Hungerford, Barbara A, Wendy Gilleard, Michael Moran, et Cathryn Emmerson. « Evaluation of the Ability of Physical Therapists to Palpate Intrapelvic Motion With the Stork Test on the Support Side ». Physical Therapy 87, no 7 (1 juillet 2007): 879‑87.

Hungerford, Barbara, Wendy Gilleard, et Diane Lee. « Altered Patterns of Pelvic Bone Motion Determined in Subjects with Posterior Pelvic Pain Using Skin Markers ». Clinical Biomechanics (Bristol, Avon) 19, no 5 (juin 2004): 456‑64.

Mior, S. A., M. McGregor, et B. Schut. « The Role of Experience in Clinical Accuracy ». Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics 13, no 2 (février 1990): 68‑71.

Nejati, Parisa, Elham Sartaj, Farnad Imani, Reza Moeineddin, Lida Nejati, et Marta Safavi. « Accuracy of the Diagnostic Tests of Sacroiliac Joint Dysfunction ». Journal of Chiropractic Medicine 19, no 1 (mars 2020): 28‑37.

Sturesson, B., G. Selvik, et A. Udén. « Movements of the Sacroiliac Joints. A Roentgen Stereophotogrammetric Analysis ». Spine 14, no 2 (février 1989): 162‑65.

Sturesson, B., A. Uden, et A. Vleeming. « A Radiostereometric Analysis of Movements of the Sacroiliac Joints during the Standing Hip Flexion Test ». Spine 25, no 3 (1 février 2000): 364‑68.

———. « A Radiostereometric Analysis of the Movements of the Sacroiliac Joints in the Reciprocal Straddle Position ». Spine 25, no 2 (15 janvier 2000): 214‑17.

Tidstrand, Johan, et Eva Horneij. « Inter-Rater Reliability of Three Standardized Functional Tests in Patients with Low Back Pain ». BMC Musculoskeletal Disorders 10 (2 juin 2009): 58.

Modules associés

Fiches synthèses associées

Échelles et scores

Auto-questionnaire de Dallas (Dallas back pain)
Illimité
STarT Back Screening Tool
Illimité
Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis (optionnel mais apprécié 🙂  🙏)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
TEST

Test de Gillet

Test - Évaluation de l’articulation sacro-iliaque
L’objectif de ce test

Le stork test ou test de Gillet est utilisé pour évaluer une éventuelle dysfonction de mobilité de l’articulation sacro-iliaque.

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser le test, le patient est debout avec les pieds écartés de 30 cm. L'examinateur se place derrière le patient et va chercher les 2 EIPS avec ses pouces. Entre les 2 EIPS, devrait se retrouver l’épineuse de S2. Pour tester l’articulation sacro-iliaque droite, le thérapeute va placer son pouce gauche sur l’épineuse de S2 en maintenant son pouce droit sur l’EIPS droite. Le patient fléchit ensuite la hanche et le genou à 90° du côté droit. Si tout va bien, le pouce droit devrait se retrouver plus bas que le gauche étant donné que la flexion de hanche droite va provoquer une rétroversion du bassin et donc une descente de l’EIPS droite.

Si l’articulation sacro-iliaque est bloquée ou hypomobile, le thérapeute observera un faible mouvement ou une absence de mouvement de l’EIPS droite.

Valeur clinique

L'interprétation habituelle du test est que si l’articulation sacro-iliaque est bloquée ou hypomobile, le thérapeute observera un faible mouvement ou une absence de mouvement de l’EIPS.
Toutefois, Sturesson et al. ont mené une série d'études scientifiques suggérant que le mouvement de l’articulation sacro-iliaque était si faible que les examinateurs effectuant le test de Gillet ne seraient pas en mesure de détecter le mouvement ; pas même chez les sujets atteints du syndrome de dysfonctionnement articulaire de la sacro-iliaque, qui devaient présenter une hypermobilité articulaire.
Un article de synthèse sur les mesures de mouvement de la sacro-iliaque en trois dimensions est arrivé à une conclusion similaire en 2008 (Goode et al. 2008) (faire un screen de cette étude)

Dans une étude concernant l'impact de l'expérience du palpeur sur la fiabilité interexaminateur de l'évaluation du mouvement de la sacro-iliaque (Mior et al. 1990), les enquêteurs ont inclus, à l'insu des palpeurs, deux cas de spondylarthrite ankylosante. Le fait qu'aucun palpeur n'ait trouvé l'une ou l'autre des articulations sacro-iliaques fixées chez ces sujets remettait également en cause la validité du test de Gillet. A la lumière de ces études, certains thérapeutes manuels ont proposé d’abandonner tout bonnement ce test pour investiguer l’articulation sacro-iliaque (Hungerford et al. 2004). Ils suggèrent de réorganiser le test en tant qu'indicateur qualitatif de la stabilité de l’articulation sacro-iliaque, comme en témoigne la capacité du sujet à maintenir un équilibre efficace dans une position unipodale (Hungerford et al. 2007 ; Tidstrand et al. 2009).

En 2018, Cooperstein et son équipe ont conclu que les résultats au test de Gillet pouvaient être faussés par la stratégie d'équilibrage du sujet pendant la position sur une jambe. Ces différentes stratégies d’équilibrage en unipodal seraient compatibles avec les différences d’activation du muscle moyen fessier et biceps fémoral gauche et droit observées chez des patients asymptomatiques. Il pourrait en résulter un semblant de déplacement relatif de l’EIPS par rapport à S2, même si les résultats du test de Gillet pourraient s’expliquer en tout ou en partie par l’inclinaison du bassin causée par l’asymétrie musculaire. En résumé, Cooperstein et al remettent en question la validité du test de Gillet en position debout pour évaluer la mobilité sacro-iliaque.

Bibliographie

Cooperstein, Robert, et Felisha Truong. « Does the Gillet test assess sacroiliac motion or asymmetric one-legged stance strategies? » The Journal of the Canadian Chiropractic Association 62, no 2 (août 2018): 85‑97.

Goode, Adam, Eric J. Hegedus, Philip Sizer, Jean-Michel Brismee, Alison Linberg, et Chad E. Cook. « Three-Dimensional Movements of the Sacroiliac Joint: A Systematic Review of the Literature and Assessment of Clinical Utility ». The Journal of Manual & Manipulative Therapy 16, no 1 (2008): 25‑38.

Hungerford, Barbara A, Wendy Gilleard, Michael Moran, et Cathryn Emmerson. « Evaluation of the Ability of Physical Therapists to Palpate Intrapelvic Motion With the Stork Test on the Support Side ». Physical Therapy 87, no 7 (1 juillet 2007): 879‑87.

Hungerford, Barbara, Wendy Gilleard, et Diane Lee. « Altered Patterns of Pelvic Bone Motion Determined in Subjects with Posterior Pelvic Pain Using Skin Markers ». Clinical Biomechanics (Bristol, Avon) 19, no 5 (juin 2004): 456‑64.

Mior, S. A., M. McGregor, et B. Schut. « The Role of Experience in Clinical Accuracy ». Journal of Manipulative and Physiological Therapeutics 13, no 2 (février 1990): 68‑71.

Nejati, Parisa, Elham Sartaj, Farnad Imani, Reza Moeineddin, Lida Nejati, et Marta Safavi. « Accuracy of the Diagnostic Tests of Sacroiliac Joint Dysfunction ». Journal of Chiropractic Medicine 19, no 1 (mars 2020): 28‑37.

Sturesson, B., G. Selvik, et A. Udén. « Movements of the Sacroiliac Joints. A Roentgen Stereophotogrammetric Analysis ». Spine 14, no 2 (février 1989): 162‑65.

Sturesson, B., A. Uden, et A. Vleeming. « A Radiostereometric Analysis of Movements of the Sacroiliac Joints during the Standing Hip Flexion Test ». Spine 25, no 3 (1 février 2000): 364‑68.

———. « A Radiostereometric Analysis of the Movements of the Sacroiliac Joints in the Reciprocal Straddle Position ». Spine 25, no 2 (15 janvier 2000): 214‑17.

Tidstrand, Johan, et Eva Horneij. « Inter-Rater Reliability of Three Standardized Functional Tests in Patients with Low Back Pain ». BMC Musculoskeletal Disorders 10 (2 juin 2009): 58.

Fiches synthèses associées

Échelles et scores

Auto-questionnaire de Dallas (Dallas back pain)
Illimité
STarT Back Screening Tool
Illimité
Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis à propos de ce test (optionnel)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...
Davantage de tests
This is some text inside of a div block.

Passez en Illimité

Passez dès maintenant en abonnement ILLIMITÉ pour accéder à ce test
Sans engagement
Déductible des frais professionnels
Nous répondons en quelques minutes

Ils utilisent Fullphysio, Ils témoignent

Peggy G.
Kinésithérapeute libérale
Je suis kiné depuis 24 ans, il est utile et indispensable de revoir les fondamentaux étayés par les nouvelles données scientifiques. Fullphysio est devenu un partenaire de travail efficace pour être toujours au top en un minimum de temps ! la plateforme est facile d'utilisation, les fiches synthétisent parfaitement bien ce qui est essentiel à notre pratique quotidienne, de l'anatomie en passant par la biomécanique, le bilan diagnostic, le traitement et la bibliographie. Merci à toute l'équipe !
Emma U.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio constitue une base de données forte utile que j'utilise régulièrement dans ma pratique"
Justine D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est à coup sûr un outil qui m'est utile dans ma formation continue grâce aux quiz, vidéos, synthèses et modules"
Julien C.
Kinésithérapeute libéral
"Je suis kiné libéral depuis peu et j'ai découvert Fullphysio il y a quelques mois. Cette plateforme est constituée de superbes modules très complets et des fiches synthèses qui permettent en un coup d'œil de revoir les fondamentaux de certaines pathologies ! C'est un nouvel outil que j'utilise au quotidien, et qui m'aide à développer mes connaissances théoriques et pratiques, grâce aux vidéos de tests et d'exercices. Enfin chez Fullphysio votre voix compte ! Vous pouvez voter pour les prochains thèmes que vous aimeriez voir sortir. Merci à l'équipe de Fullphysio toujours à l'écoute, et qui nous facilite le travail au quotidien."
Marie P.
Étudiante kiné en 4ème année
"Je cherche à me préparer dès maintenant aux spécificités de ma future pratique professionnelle de kiné libéral. Fullphysio est un excellent moyen d’approfondir mes connaissances à propos de pathologies que je rencontrerai. Ce qui me plaît particulièrement dans Fullphysio est la manière dont sont élaborés les modules. Cela me permet de m’y retrouver très facilement et de me projeter de manière plus concrète dans la prise en charge de patients. De plus, toutes ces ressources sont établies à partir de données récentes et proviennent de sources scientifiques fiables."
Rémy M
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio m’a permis de développer beaucoup de connaissances qui étaient lointaines pour moi au niveau des pathologies ainsi qu’au niveau traitements. La qualité de l’enseignement et les exercices adaptés à chaque type de pathologie permettent un apprentissage total. Fullphysio me facilite vraiment la vie car toutes les informations sont basées sur l’évidence donc ça me permet de lire directement sans avoir à chercher par mes propres moyens. Fullphysio est une plateforme complète, interactive et très ludique avec les quiz pour se tester, l’accès aux différentes vidéos, aux différents tests qui permettent d’éliminer ou d’argumenter les différentes pathologies que peut avoir notre patient."
Arthur P.
Étudiant kiné en 4ème année
"En tant qu’étudiant en 4ème année et futur professionnel, Fullphysio m’aide à organiser mes séances, revoir mes pathologies et avoir des exemples d’exercices à adapter dans ma prise en charge avec mon patient. Je gagne beaucoup de temps avec des fiches claires et synthétiques ! On ressent beaucoup de travail derrière chaque module ! Je recommande !"
Simon G
Kinésithérapeute libéral
"Afin d’être mieux préparé à prendre en charge une pathologie bien spécifique, je n’hésite pas à consulter fullphysio.io"
Antonio B.
Étudiant kiné en 4ème année
Je suis étudiant en 4ème année, avec Fullphysio j'ai de quoi enrichir mes connaissances sur plein de sujets variés. Les modules sont hypers intéressants et à la page de l'actualité. Avec Fullphysio je gagne du temps dans mes révisions. L'équipe est très professionnelle et à l'écoute !
Julie D.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est une plateforme très pratique qui regroupe beaucoup d’informations. Elle est très bien organisée, par thème et facile à utiliser. À souligner également le chouette suivi de la part de l'équipe"
Paloma M.
Étudiante kiné en 2ème année
"Étant en seconde année de kiné et voulant compléter mon enseignement. Je m'appuie désormais tous les jours sur toutes les ressources que propose Fullphysio. Les synthèses sont complètes, simples et organisées, à l'image du site d'ailleurs. Ce qui me fait gagner un temps non négligeable ! Merci beaucoup du travail que vous fournissez."
Pierre H
Kinésithérapeute libéral
"La centralisation des informations proposée par Fullphysio m'a permis de gagner un temps précieux sur mon emploi du temps. Je pourrais difficilement m'en passer maintenant"
Émilie P.
Kinésithérapeute libéral
"Grâce à Fullphysio j’ai pu améliorer la prise en charge de mes patients très rapidement !”
Savanah H.
Kinésithérapeute libéral
“Fullphysio est devenu pour moi la façon idéale de tester et rafraîchir mes connaissance grâce aux nombreux outils mis à notre disposition"
Antoine P.
Kinésithérapeute libéral
"Fullphysio est un outil très intéressant pour tout kinésithérapeute désirant maintenir ses compétences à jour"
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

On nous pose souvent ces questions, on y répond !

À quelle fréquence sont ajoutées les ressources ?
Nous ajoutons de nouvelles ressources toutes les semaines. La conception de ces ressources nous demande un travail de recherche scientifique extrêmement important afin de vous fournir des contenus de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. 

Les modules et les fiches synthèses sont les ressources qui demandent le plus de préparation. Celles-ci sont ajoutées en moyenne tous les 15 jours.
Concernant les autres ressources, celles-ci sont ajoutées toutes les semaines.
Les ressources sont-elles régulièrement mises à jour ?
Absolument ! Nous veillons à mettre régulièrement à jour toutes nos ressources afin que vous restiez à la page et à la pointe de l'actualité en kinésithérapie.
Vous devez mettre beaucoup de temps pour créer les ressources, non ?
Toute l’équipe est mobilisée pour vous proposer des ressources de très grande qualité et à forte valeur ajoutée. Nous travaillons chaque jour avec passion pour arriver à ce résultat !
Pour vous donner un ordre d'idée, pour un module et ses ressources associées, cela nous demande entre 5 à 10 jours de travail complet et 4 personnes mobilisées.

Beaucoup de travail pour nous, mais un gain de temps incroyable pour vous !
Puis-je démarrer avec un abonnement Découverte (gratuit) et passer en Illimité par la suite ?
Tout à fait ! Vous pouvez découvrir la plateforme à votre rythme avec l’abonnement Découverte qui est gratuit et passer en Illimité quand vous le souhaiterez.
Je veux souscrire à un abonnement Illimité. Comment utiliser mon code de parrainage ou mon code promo ?
Au moment où la fenêtre de paiement s’affiche vous avez simplement à cliquer sur “J’ai un code promotionnel” (voir ci-dessous) puis à indiquer votre code. La réduction sera appliquée.
Quels sont les moyens de paiements pour souscrire à un abonnement Illimité ?
Vous avez la possibilité de régler votre abonnement par carte bancaire via notre solution de paiement sécurisée Stripe.
Si je prends un abonnement Illimité mensuel, dois-je payer manuellement tous les mois ou c’est automatique ?
Votre abonnement se renouvelle automatiquement tous les mois. Vous n’avez rien à faire !
Les abonnements sont-ils vraiment sans engagement ?
Oui, les abonnements sont sans engagement. Vous avez la possibilité de résilier très facilement votre abonnement à tout moment en vous rendant sur votre Tableau de bord > Abonnement > annuler mon abonnement.
Comment modifier mon moyen de paiement ?
Rendez-vous sur votre Tableau de bord > Abonnement > Gérer mon abonnement & informations de paiement.
À qui s'adresse Fullphysio ?
Étudiants : Aux étudiants qui souhaitent gagner du temps dans la compréhension des pathologies étudiées en cours et appréhender de manière concrète les pathologies qu'ils traiteront en tant que kinésithérapeute !

Kinésithérapeutes : Aux kinés qui souhaitent gagner du temps dans la recherche d’informations essentielles à la bonne prise en charge de vos patients et qui veulent gagner en efficacité ainsi qu'en confiance dans leurs prises en charge.Aux kinés qui souhaitent perfectionner leurs compétences en permanence afin d’améliorer les résultats de leurs traitements.
NOUS SOMMES LÀ POUR VOUS !
Fullphysio, c’est une équipe à votre service !
Pour toute demande contactez-nous par email ou par téléphone :
+33 7 80 99 74 37
contact@fullphysio.io

Ou posez-nous directement une question ici !

Nous avons reçu votre demande !
Oups ! Il semblerait qu'un champ du formulaire soit erroné !