Test clinique

Test de Lasègue

Rachis lombaire
L’objectif de ce test

Le test de Lasègue, aussi appelé test d’élévation jambe tendue est un test neurodynamique utilisé pour évaluer l’irritation des racines nerveuses dans la région lombo-sacrée, la plupart du temps due à une hernie discale.

Vidéo du test
Exécution du test

Pour réaliser le test, le patient est en décubitus dorsal. Le thérapeute se saisit de la jambe du patient puis fléchit la hanche en maintenant le genou en extension. Le patient indiquera à quel moment les symptômes apparaissent. Le thérapeute arrête le test lorsque la douleur est reproduite ou lorsque la flexion maximale est atteinte.

Le test est considéré comme positif lorsque la douleur est provoquée par la flexion du membre inférieur à un angle compris entre 30° et 70°. Au cours du test, si les symptômes se reproduisent lors de l’élévation de la jambe tendue, les patients demandent généralement au thérapeute d'interrompre la manœuvre et en fléchissant le genou du patient, la douleur au niveau de la fesse est généralement soulagée.

Si le patient ressent une douleur au delà des 70° de flexion de hanche, genou tendu, on suspectera davantage une tension des ischio-jambiers, du grand fessier, de la capsule articulaire de hanche, une pathologie de hanche ou bien une pathologie de l’articulation sacro-iliaque.

Dans la littérature, des manœuvres supplémentaires ont été décrites pour améliorer la sensibilité du test, comme le signe de Bragard, le signe de Neri ou encore le SLR croisé.

Pour effectuer le test de Bragard, le thérapeute effectue le test d’élévation jambe tendue jusqu’à l’angle douloureux puis il ressort de la zone douloureuse pour effectuer une dorsiflexion du pied. Le test est positif si le patient ressent une douleur irradiante sous le genou.

Le signe de Neri est recherché en demandant au patient de réaliser une flexion maximale de la nuque lorsque la hanche est fléchie, genou en extension.

Si les symptômes sont reproduits par un de ces mouvements, cela indique un étirement de la dure mère ou une lésion de la moelle épinière qui pourrait être causée par une hernie discale ou une tumeur.

Une autre manœuvre supplémentaire est le test de Lasègue croisé. Dans le cas d’une compression radiculaire, le signe de Lasègue a une sensibilité entre 0,88 et 1 avec une spécificité faible de 0,11 à 0,44. En revanche le signe de Lasègue croisé a une faible sensibilité entre 0,23 et 0,44 pour une spécificité beaucoup plus élevée entre 0,86 et 0,95.

Pour réaliser ce test, le thérapeute fléchit passivement le membre sain du patient tout en maintenant le genou en extension. Le test est positif si le patient signale une douleur dans le membre pathologique, lorsque le membre sain atteint environ 40° de flexion de hanche. Dans notre situation, la manoeuvre SLR croisée étire essentiellement la racine nerveuse droite L4-L5-S1 et tire ainsi sur la racine nerveuse gauche L4-L5-S1.



Valeur clinique

Le test Lasègue a une sensibilité élevée (0,80-0,97) pour une protrusion discale lombaire faible mais a une faible spécificité (environ 0,4) car le test s'est également révélé positif dans les douleurs ischiatiques dues à d'autres causes. Le test de Lasègue croisé s'est avéré avoir une spécificité élevée (> ou = 0,90) pour la présence d'une hernie discale mais une faible sensibilité (0,28).

Bibliographie

Kamath, Surendra Umesh, et Shaila Surendra Kamath. « Lasègue’s Sign ». Journal of Clinical and Diagnostic Research : JCDR 11, no 5 (mai 2017): RG01‑2. Lien article.

Willhuber, Gaston O. Camino, et Nicolas S. Piuzzi. Straight Leg Raise Test. StatPearls [Internet]. StatPearls Publishing, 2020. Lien article.

Waddell, G., J. A. McCulloch, E. Kummel, et R. M. Venner. « Nonorganic Physical Signs in Low-Back Pain ». Spine 5, no 2 (avril 1980): 117‑25. Lien article.

Homayouni, Kaynoosh, Seyedeh Halimeh Jafari, et Hossein Yari. « Sensitivity and Specificity of Modified Bragard Test in Patients With Lumbosacral Radiculopathy Using Electrodiagnosis as a Reference Standard ». Journal of Chiropractic Medicine 17, no 1 (mars 2018): 36‑43. Lien article.

Netgen. « Syndrome radiculaire par hernie discale lombaire ». Revue Médicale Suisse. Consulté le 18 décembre 2020. Lien article.

Windt, Daniëlle Awm van der, Emmanuel Simons, Ingrid I. Riphagen, Carlo Ammendolia, Arianne P. Verhagen, Mark Laslett, Walter Devillé, et al. « Physical Examination for Lumbar Radiculopathy Due to Disc Herniation in Patients with Low-Back Pain ». The Cochrane Database of Systematic Reviews, no 2 (17 février 2010): CD007431. Lien article.

Van der Windt DA, Simons E, Riphagen II, Ammendolia C, Verhagen AP, Laslett M, Devillé W, Deyo RA, Bouter LM, de Vet HC, & Aertgeerts B. Physical examination for lumbar radiculopathy due to disc herniation in patients with low-back pain. Cochrane database of systematic reviews (Online). 2010 Feb 17;(2):CD007431. PMID : 20166095


Donnez votre avis
Votre avis est important, il nous aide à améliorer Fullphysio
1 - Ce test vous a-t-il été utile ?
2 - Quelle note donneriez-vous à ce test ?
3 - Rédigez un avis à propos de ce test (optionnel)
Merci pour votre avis 🙏 🙏
Oups, un champ semble mal renseigné...